Séminaire : Diagnostics philosophiques, automne 2006 (PHI-64598)

LES CONDITIONS ACTUELLES DE LA PENSÉE

But du cours

Nous savons bien que la pensée, comme toute autre activité humaine, ne s’exerce pas d’elle-même, sans causes, et que par conséquent il existe des conditions qui la favorisent ou lui nuisent, qui tendent à lui donner telle forme ou telle autre. Il suffit de se rappeler l’effet qu’ont sur la pensée dans une société la morale ambiante, la présence d’un certain type de sciences et de techniques, l’influence de la religion, le régime politique, le type d’éducation, le statut de l’économie, la qualité et l’orientation des médias, etc. Mais le préjugé de la liberté de l’esprit dans son activité pensante pousse généralement à négliger l’aspect de son conditionnement, ou à ne l’envisager que sous la forme d’un conditionnement intérieur à la pensée, comme si celle-ci dépendait entièrement de sa propre nature. Évidemment, on ne comprend pas ainsi ni pourquoi la pensée se développe à tel moment en tel lieu, plutôt qu’en d’autres temps et ailleurs, ni pour quelles raisons il est si difficile de penser sérieusement, de se défaire des opinions reçues, alors qu’on préfère se plaire dans l’illusion que, dans le domaine de la pensée, il suffit de vouloir pour pouvoir immédiatement. Ce séminaire sera consacré au problème de savoir quelles sont les conditions sociales et culturelles du développement et de l’exercice de la pensée. Il s’agira de définir les conditions souhaitables pouvant favoriser une réelle pensée philosophique, et de faire le diagnostic de notre milieu culturel et social en vue de découvrir l’état actuel de ces conditions dans notre culture et notre société.

On pourra se faire aussi une idée du genre de problèmes qui seront abordés en lisant l'introduction d'un précédent séminaire de diagnostics philosophiques, sur notre situation culturelle

Introduction

Objectifs

Connaissances: matière des textes retenus.

Habiletés intellectuelles: capacité de participer à la discussion, d'entrer dans la problématique et de contribuer à l’invention philosophique.

Contenu

La matière du cours dépendra entre autres des textes retenus, dont la liste exacte sera discutée et choisie au premier cours, mais davantage encore du mouvement de notre recherche.

Formule pédagogique

Séminaire de recherche, fondé sur l'intervention active des participants dans la discussion et sa préparation. Atelier philosophique, consacré à l’exercice concret de la philosophie sous diverses formes et impliquant donc l’activité des participants. Le séminaire jouira de la collaboration de l’Atelier des Arts Philosophiques.

Lectures obligatoires

Au choix, l'un ou l'autre des textes de la liste des suggestions de lectures

Suggestions de lectures 

  • John Stuart Mill, De la liberté
  • Hermann Hesse, Le jeu des perles de verre
  • Pierre Bourdieu, Méditations pascaliennes
  • Pierre Macherey, Séminaires La philosophie au sens large, sur Internet
  • Gilbert Boss, La fin de l'ordre économique

Mode et critères d'évaluation

La participation en classe (exposés et contribution à la discussion) et un examen oral contribueront chacun pour moitié à la note finale. Pour l'oral, chaque participant se concentrera sur l'un des livres étudiés ou sur l’un des aspects de la recherche.

 

Examens oraux