Séminaire : Diagnostics philosophiques, automne 2001 (PHI-64598)

NOTRE SITUATION CULTURELLE

But du cours

Le thème de ce séminaire est la situation culturelle dans laquelle nous nous trouvons et dans laquelle s’exerce par conséquent notre activité philosophique. C’est un lieu commun que la pensée, même celle des penseurs les plus indépendants, est en rapport avec l’environnement social et culturel dans lequel elle a lieu. Jusqu’à quel point est-ce le cas ? Les avis divergent sur cette question. Mais, quoi qu’il en soit, nous pouvons nous demander ce que ce rapport signifie pour nous, dans notre activité philosophique présente. En effet, on tend souvent à étudier la philosophie comme si cette importance du contexte, admise en principe, ne réclamait pas pourtant d’être réfléchie concrètement. Or, même si la philosophie vise à l’autonomie, celle-ci n’est pas donnée au départ, mais doit être acquise, et par conséquent conquise à partir d’une situation de plus grande dépendance culturelle. Quel est donc l’état de notre culture ? La question est d’autant plus difficile que nous nous trouvons dans un moment de transformations importantes et rapides. La présence croissante des ordinateurs et de leurs réseaux, succédant à l’apparition de la radio et de la télévision, nous introduit dans une culture dans laquelle le livre se voit de plus en plus contester son hégémonie comme lieu d’expression. La soumission croissante de la culture à l’économie peut faire craindre la disparition des espaces traditionnels dans lesquels notre culture avait développé ses formes les plus autonomes, dont la philosophie. Il s’agira dans ce séminaire de chercher à définir l’état actuel de notre culture et la façon dont peut s’y inscrire notre activité philosophique.

Introduction

Objectifs

Connaissances: matière des textes retenus.

Habiletés intellectuelles: capacité de participer à la discussion, d'entrer dans la problématique et de contribuer à l’invention philosophique.

Contenu

La matière du cours dépendra entre autres des textes retenus, dont la liste exacte sera discutée et choisie au premier cours, mais davantage encore du mouvement de notre recherche.

Formule pédagogique

Séminaire de recherche, fondé sur l'intervention active des participants dans la discussion et sa préparation. Atelier philosophique, consacré à l’exercice concret de la philosophie sous diverses formes et impliquant donc l’activité des participants. Le séminaire jouira de la collaboration de l’Atelier des Arts Philosophiques.

Lectures obligatoires

  • Michel Foucault, Les mots et les choses, Une archéologie des sciences humaines (Gallimard)

  • Pierre Bourdieu, Méditations pascaliennes (Seuil)

Suggestions de lectures complémentaires

  • Gilbert Boss, Art et société, Essai sur la loi culturelle de l'Occident contemporain (Grand Midi)
  • Gilbert Boss, La fin de l'ordre économique (Grand Midi)
  • Gérard Leclerc, La mondialisation culturelle, Les civilisations à l'épreuve (PUF)
  • Jean-François Lyotard, Le postmoderne expliqué aux enfants (Galilée)
  • Pierre Macherey, Histoires de dinosaure, Faire de la philosophie, 1965-1997 (PUF)
  • Michel Maffesoli, L'instant éternel. Le retour du tragique dans les sociétés postmodernes (Denoël)
  • Bronislaw Malinowski, A Scientific Theory of Culture and Other Essays (University of North Carolina Press)

On trouvera aussi sur Internet des textes de Pierre Bourdieu à l'adresse suivante: http://www.homme-moderne.org/societe/socio/bourdieu/index2.html

Mode et critères d'évaluation

La participation en classe (exposés et contribution à la discussion) et un examen oral contribueront chacun pour moitié à la note finale. Pour l'oral, chaque participant se concentrera sur l'un des livres étudiés ou sur l’un des aspects de la recherche.