Séminaire : Critique de la raison, automne 1999 (PHI-64596)

LE CHARLATANISME PHILOSOPHIQUE

But du cours

Hegel est un charlatan, ne cesse de répéter Schopenhauer, et il pense pouvoir le montrer. De même, Socrate et Platon avaient déjà leurs sophistes, qu’ils dénonçaient. Il semble que le monde philosophique ait toujours été non seulement le champ de la recherche de la vérité, mais également un théâtre privilégié du charlatanisme. Or, de même qu’il importe en philosophie de distinguer entre les fausses apparences et la vérité, de même il importe de savoir discriminer entre les philosophes et les faussaires. Et la tâche est d’autant plus ardue que la renommée et l’histoire officielle paraissent incapables de faire cette distinction, et placent sur le devant de la scène les uns aussi bien que les autres. Peut-on découvrir des critères pour dénicher le charlatanisme philosophique ? Des méthodes pour opérer la discrimination sont-elles possibles ?

Ces questions seront abordées par l’étude de textes de philosophes et de présumés charlatans notoires du passé.

Introduction

Objectifs

Connaissances: matière des textes retenus.

Habiletés intellectuelles: capacité de participer à la discussion et d'entrer dans la problématique.

Contenu

La matière du cours dépendra des textes retenus, dont la liste exacte sera présentée et discutée au début du séminaire.

Formule pédagogique

Séminaire de recherche, fondé sur l'intervention active des participants dans la discussion et sa préparation.

Lectures obligatoires

Aristophane, Les nuées

Platon, Le sophiste

Heidegger, Qu'appelle-t-on penser?

Heidegger, Sérénité

Hegel, Phénoménologie de l'esprit

Mode et critères d'évaluation

La participation en classe et un examen oral contribueront chacun pour moitié à la note finale. Pour l'oral, chaque participant se concentrera sur l'un des livres étudiés.