Un philosophe du XVIIIe ou du XIXe siècle, hiver 2006

KIERKEGAARD

But du cours

Kierkegaard est célèbre en tant que précurseur et inspirateur du courant de l’existentialisme. Et il est vrai qu’à une conception de la philosophie comme tournée vers la saisie d’essences abstraites, il opposait une pensée ancrée dans l’existence et tentant de la comprendre de l’intérieur, lui qui, après s’être plongé dans l’étude du système hégélien à la mode dans sa jeunesse, avait fini par se retourner contre lui pour devenir l’un de ses critiques les plus radicaux. Or il est bien vrai que, pour nous qui sommes habitués à penser plutôt les essences, il naît toutes sortes de paradoxes quand on veut immerger la pensée dans la vie. Il s’agira donc dans ce cours de nous initier à cette manière de penser à travers la lecture d’une ou deux œuvres de Kierkegaard.

Objectifs

Connaissances: matière des textes abordés en classe et des lectures obligatoires.

Habiletés intellectuelles: capacité d'analyser et d'interpréter un texte tiré des œuvres abordées au cours, de le situer dans son contexte intellectuel, et de réactualiser la problématique.

Contenu

Introduction à l’œuvre de Kierkegaard par la considération de la vie du philosophe, de son milieu et du plan général de son œuvre. Lecture de quelques textes.

Formule pédagogique

Formule mixte de cours magistral, de lecture en commun et de discussions. L’accent sera mis sur la lecture précise des textes abordés.

Lectures obligatoires

  • Kierkegaard, Miettes philosophiques ; Le concept de l’angoisse ; Traité du désespoir, trad K. Ferlov et J.J. Gateau, Gallimard (Tel 164), Paris, 1990

Suggestions de lectures complémentaires

  • J.-G. Deschênes, Le concept de fondement ou les confessions d'un hypocrite; Réflexions à la manière de Kierkegaard à partir du Concept d'angoisse, Grand Midi, Zurich, Québec, 1999

Mode et critères d'évaluation

Travaux et interrogations: deux épreuves écrites en cours de semestre (60%), un examen oral en fin de semestre (40%).

L’une des épreuves consistera en une explication de textes portant sur un passage tiré des œuvres abordées dans le cours, et dont l'étudiant montrera le sens et l'intérêt, en l’insérant dans son contexte. L’autre consistera en un rapport d’études.

Les critères d'évaluation dérivent d'abord des points cités sous la rubrique "objectifs". La correction de la langue, la clarté de la construction de l'argumentation et la pertinence des idées avancées par rapport au texte analysé sont des facteurs importants qui influencent également la note.

Dates des épreuves et examens

1er écrit (en classe), le mercredi 5 avril, explication de textes (matière: Kierkegaard, Miettes philosophiques)

Texte donné à expliquer :

Kierkegaard, Miettes philosophiques, Appendice du chap. 3, trad. Ferlov-Gateau, p. 89, "Mais justement, parce qu'ainsi le scandale ... tout va tout seul."

2e écrit (en classe), le mercredi 12 avril, rapport d'études (matière: Kierkegaard, Miettes philosophiques)

Titre:

Évolution de mes idées sur le rapport de la philosophie à notre vie au contact des réflexions de Climacus à l’occasion du cours sur Kierkegaard.

Oral : le mercredi 19 avril au bureau 616 du pavillon Savard (venir un quart d'heure avant l'heure de l'examen) (matière: Kierkegaard, Miettes philosophiques)

Résultats des premières épreuves

Moyenne de la classe: 21/30 (B)

Répartition des notes: 6 A, 7 B, 2 C, 1 D

Notes

Travaux disponibles au secrétariat de la Faculté à partir du jeudi 13 avril.

Résultats des deuxièmes épreuves

Moyenne de la classe: 23/30 (B+)

Répartition des notes: 7 A, 8 B, 1 C

Notes

Travaux disponibles au secrétariat de la Faculté à partir du mercredi 19 avril.

Résultats des examens oraux

Moyenne de la classe: 30/40 (B+)

Répartition des notes: 9 A, 4 B, 3 C

Notes

Résultats finaux

Moyenne de la classe: 74/100 (B+)

Répartition des notes: 9 A, 5 B, 2 C